Accident sur l’eau

Que montre la carte des risques ?

Les voies navigables des Pays-Bas sont très fréquentées. La carte des risques montre:

  • les ports en tant que lieu de départ des routes de navigation pour les grands paquebots, en tant que lieu de substances dangereuses et en tant que lieu d’accostage – cf. ci-après.
  • les routes de navigation : lorsque de grands paquebots les empruntent au moins cinquante fois par an.
  • les routes de marche dans les zones recouvertes par les marées : lorsque des groupes de 25 personnes ou plus les empruntent au moins cinquante fois par an.
  • les zones de navigation de plaisance d’au moins 500 ha, avec au moins 2 000 points d’amarrage limitrophes.
  • les lieux d’accostage : lieux où les victimes peuvent être débarquées à terre après un accident en mer ou en autre eau libre.

 

Quel est le danger ?

Les navires peuvent être victimes d'un incendie, d'une explosion ou d'un abordage ; ils peuvent s'échouer, couler ou se renverser. Cela peut arriver en mer ou sur les voies intérieures, pour des raisons diverses dont les conditions météorologiques (brouillard, tempête) ou l’incompétence de l’équipage. La marche dans des zones recouvertes par les marées comporte des risques spécifiques:

  • Brusque changement de temps.
  • Sol changeant fortement.
  • Effort physique important.
  • En cas d’urgence, les secours peuvent mettre longtemps à arriver, l’eau peut monter et les autres marcheurs peuvent souffrir de froid.
  • Hypothermie par l'eau et le vent.

 

Quelles sont les mesures de sécurité ?

Les pouvoirs publics posent, en matière de sécurité, des exigences à la navigation professionnelle et de loisirs. Il y a des règles pour les embarcations en tant que telles et pour l'équipage (nombre, formation).
Dans les grands ports et aux points très fréquentés, les navires circulent avec l’aide d’un pilote. La sécurité sur l’eau revient régulièrement à l’ordre du jour des discussions de l’inspection, des transbordeurs, des opérateurs des terminaux, des pilotes des ports et des établissements de formation. Les pouvoirs publics contrôlent si les lois et règles sont respectées par les bateaux, équipages et affréteurs néerlandais et étrangers.

Les marches dans des zones recouvertes par les marées sont encadrées par des guides expérimentés qui posent des conditions aux participants qu'ils peuvent d’ailleurs refuser. En cas d’urgence, le guide peut prendre contact avec les garde-côtes pour consulter un médecin ou faire chercher quelqu'un. Les guides sont équipés d’un mariphone (téléphone pour la navigation) et d’un brancard.

 

Que pouvez-vous faire à votre niveau ?

Si vous montez à bord d’un grand navire, observez le plan des ponts et le plan du bateau. Vous vous ferez une idée de l’endroit où vous êtes et de l’endroit où vous devrez aller en cas d’urgence.

En cas d’urgence sur un paquebot, un bac ou une plateforme en haute mer:

  • Gardez votre calme.
  • Suivez les consignes du personnel à bord.

Si vous tombez par-dessus bord:

  • Veillez à toujours porter un bon gilet de sauvetage, avec sangles sous-cutales et lumière.
  • Agitez énergiquement les bras si un bateau s’approche pour indiquer que vous avez besoin d’aide.
  • Marche dans des zones recouvertes par les marées :
  • Suivez les consignes du guide.
  • Restez toujours avec le groupe.


Si vous voyez un bateau en danger depuis l’eau:

  • Prenez contact et proposez votre aide.
  • Donnez l’alerte si cela n’a pas encore été fait (mariphone, fusée de détresse, éventuellement téléphone).
  • Approchez-vous et proposez votre assistance.

 

Réception de la feuille de données Accident sur l’eau

Complétez les données ci-dessous pour être informé des mises à jour de la feuille de données.

Les champs * sont obligatoires. Si vous vous inscrivez pour la mise à jour, vous acceptez que IPO vous envoie au maximum chaque trimestre un courriel de mise à jour lorsque la feuille de données est modifiée.